Les grottes de l’Antarctique cacheraient des créatures vivantes inconnues selon la science

Des scientifiques ont découvert dans des grottes fondues dans la glace antarctique par la vapeur volcanique, des traces de flore et de faune appartenant à des espèces d’organismes vivants inconnues de la science.

Nous considérions l’Antarctique comme un désert glacial et sans vie, mais ce n’est pas le cas. Selon des études récentes, il existe en fait une énorme diversité biologique au pôle Sud – seules cette flore et cette faune vivent principalement sous la glace.

Des scientifiques de l’Université nationale australienne ont découvert de vastes systèmes de grottes entourant l’un des volcans actifs de l’Antarctique (oui, il y a des volcans actifs), et l’équipe pense que le climat à l’intérieur de ces grottes pourrait être suffisamment chaud pour accueillir de nombreuses espèces différentes d’animaux et de plantes.

La glace et les masses terrestres du continent antarctique

Les chercheurs ont étudié le mont Erebus, un volcan actif sur l’île de Ross, et ont découvert un vaste réseau de grottes fondues en glace par la vapeur volcanique.

Après les avoir examinés, les scientifiques ont collecté des échantillons d’ADN correspondant à des mousses, des algues et quelques petits invertébrés. Ils ont également trouvé plusieurs séquences d’ADN qui ne correspondaient à aucun organisme connu, ce qui signifie qu’il pourrait y avoir des espèces végétales ou animales encore inconnues dans ces grottes, en attente de découvertes.

« Les résultats de nos travaux donnent une idée très intrigante de ce qui pourrait être trouvé sous la glace en Antarctique », explique la chercheuse principale Caridwen Fraser.

La prochaine fois, les scientifiques prévoient de mener une expédition beaucoup plus longue dans ces grottes pour essayer de trouver des traces de mystérieuses créatures antarctiques.

Certains chercheurs suggèrent que des écosystèmes uniques et entiers peuvent exister profondément dans les tunnels de glace ! Et ce n’est que le début, car pour le moment la science connaît 15 volcans actifs sur le territoire de l’Antarctique, et, probablement, chacun est entouré d’un réseau de grottes sous-glaciaires qui peuvent cacher d’autres espèces qui n’ont pas encore été découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *