Découverte incroyable? Une fossile de doigt humain vieux de 100 millions d’années

Le plus ancien fossile humain a 2,8 millions d’années, c’est ce que nous dit l’anthropologie dominante. Mais ce point de vue est contesté par un certain nombre de découvertes qui ne correspondent tout simplement pas, comme ce doigt humain fossilisé qui aurait 100 millions d’années.

Le fossile inadapté a été découvert au milieu des années 1980 par un propriétaire de carrière dans un tas de gravier. Le gravier et le doigt fossilisé avaient été extraits d’une formation calcaire du Crétacé au Texas.

Des fossiles de dinosaures précédents qui avaient été déterrés dans la région ont montré que la formation avait un âge estimé à environ 100 millions d’années.

Les paléontologues ont déterminé que pour que les tissus mous se fossilisent, le doigt et son propriétaire doivent avoir été rapidement enterrés dans un environnement sans oxygène. Un enterrement éclair signifierait également que les cellules individuelles se minéraliseraient individuellement et que leurs détails microscopiques seraient préservés.

Si tel est le cas, l’homme à qui ce doigt a appartenu doit avoir subi une mort violente. Ajoutez à cela le fait que les fossiles ne se forment que dans des conditions extraordinaires et c’est la pure chance qui a conduit à cette découverte.

Le doigt fossilisé a été sectionné à l’aide d’une scie à diamant, révélant ses structures internes distinctives, disposées en cercles concentriques.

Les tomodensitogrammes ont révélé encore plus d’indices, tels que la présence de ce qui semblait être des os, des articulations et des tendons à l’intérieur du doigt. Une différence dans leurs densités signifiait qu’ils apparaissaient sous forme de zones plus sombres sur la radiographie.

L’analyse CAT a montré la présence de ce qui semble être des restes d’os, d’articulations et de tendons.

Même si les experts ne peuvent pas attribuer à qui appartenait le doigt, à quelle espèce, il est très peu probable qu’il appartienne à des primates.

La question qui demeure est, comment est-il possible qu’un doigt fossilisé vieux de 100 millions d’années existe ? Une sorte d’espèce humaine inconnue vivait-elle sur Terre il y a 100 millions d’années ? Est-il possible que les soi-disant « artefacts déplacés » ne soient pas vraiment déplacés ?

Une troisième option serait l’existence de voyageurs dans le temps. Cela expliquerait certainement tous les artefacts mystifiants et déplacés trouvés partout dans le monde.

Tout cela mène à une question : des découvertes comme celle-ci détermineront-elles un changement de paradigme à un moment donné ou toutes se révéleront-elles être des canulars ou des objets mal identifiés ?

Bien sûr, nous devons prendre en considération le fait qu’il est possible qu’il ne s’agisse que d’un autre canular, d’une blague élaborée.

Mais si cette découverte est légitime, elle suggérerait deux scénarios possibles : soit les humains existent depuis bien plus longtemps que nous ne le pensons, soit le passé de notre planète a été mal calculé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *