La Mystérieuse Île Fantôme Aurait Abrité Une Civilisation Avancée

Connue pour abriter un culte puissant et énigmatique, l’île mystérieuse d’Hy-Brasil a intrigué les aventuriers et les historiens pendant des siècles, et a même captivé l’attention des chercheurs sur les ovnis ces derniers temps.

Une île mystérieuse est devenue connue des marins européens qui ont traversé les mers il y a des centaines d’années. Il s’appelait Hy-Brasil, un endroit qui aurait été la résidence d’une race avancée d’humanoïdes dotés de pouvoirs d’un autre monde.

L’île apparaît sur diverses cartes dès 1325 et jusque dans les années 1800, et est située à environ 200 miles (321 km) au large de la côte ouest de l’Irlande.

Hy’Brasil sur une carte dressée en 1570 (cercle rouge).

Certains marins se sont efforcés de trouver l’île, mais apparemment, elle n’est apparue qu’au hasard et ses coordonnées exactes varient la plupart du temps, bien qu’elle ait été signalée dans la même zone de l’océan Atlantique Nord.

Dans le folklore irlandais, Hy-Brasil était dit être voilé dans une brume dense, à l’exception d’un seul jour tous les sept ans où il devenait visible, mais était toujours inaccessible sans la possibilité de grimper ou de voler.

Son nom est dérivé du mot « Breasal », qui se traduit par « haut roi du monde » en dialecte celtique. Le premier cartographe à le marquer sur une carte en 1325 fut le cartographe génois Angelino Dulcert. Il a utilisé le terme « Bracile », mais plus loin, en 1375, l’Atlas catalan fait référence à l’île comme « Illa de brasil » et l’illustre comme deux îles distinctes.

Il a continué à abonder son mystère quand, en 1436, il est apparu dans la carte vénitienne du cartographe Andrea Bianco comme ‘Sola De Brasil.’ L’île était à nouveau présente en 1595 sur la carte Ortelius de l’Europe et la carte Europa Mercator, ainsi que sur différentes autres cartes dans les années qui suivirent, bien que sa localisation différait légèrement.

Intrigués par ce qu’ils ont pu trouver en atteignant Hy-Brasil, les marins se sont rendus en grand nombre à son emplacement présumé. Les archives parlent de John Jay Jr. qui est parti de Bristol, en Angleterre, en 1480, et avait passé deux semaines en mer avant de revenir avec ses espoirs brisés. En 1481, ce fut au tour de Trinity et George qui décollèrent avec deux navires du même endroit en Angleterre, pour revenir les mains vides comme leur prédécesseur.

Une carte catalane dessinée en 1375 avec Hy’Brasil

Cependant, tous les voyageurs de Bristol n’ont pas été malchanceux, comme l’un des documents le rappelle au diplomate espagnol Pedro de Ayala qui a parlé aux Rois Catholiques d’Espagne de John Cobot (premier Européen à visiter l’Amérique du Nord depuis les Vikings) et de sa tentative réussie de trouver le célèbre île.

Un autre marin chanceux était le capitaine de vaisseau écossais, John Nesbet, qui est tombé sur Hy-Brasil lors d’un voyage de France en Irlande en 1674. En voyant l’illustre île, il aurait envoyé un équipage de quatre hommes sur ses rives. Les marins auraient passé une journée complète sur l’île.

Selon le récit du capitaine, l’équipage a rencontré un homme âgé qui leur a offert de l’or et de l’argent. La cerise sur le gâteau qui éblouit les marins, ce sont les gros lapins noirs et le mystérieux magicien qu’on y rencontre. On dit qu’ils résidaient à l’intérieur d’une fortification massive en pierre.

Bien que l’histoire ait probablement été difficile à digérer, même pour les personnes vivant à cette époque, il y a eu une deuxième expédition dirigée par Alexander Johnson qui a eu lieu à peu près à la même époque et confirme le témoignage de Nisbet.

Rien n’est mentionné sur l’île bizarre jusqu’en 1872, lorsque Robert O’Flaherty et TJ Westropp ont affirmé y avoir mis les pieds une fois. En fait, Westropp a mentionné qu’il avait rendu visite à Hy-Brasil à trois autres occasions. Pour que les gens croient à ses affirmations, il a emmené toute sa famille là-bas pour assister de leurs propres yeux à l’île déconcertante.

Une représentation artistique de ce à quoi Hy-Brasil a pu ressembler. Crédit : OtakuD50

Hy-Brasil apparaît dans de nombreux mythes et sur diverses cartes, il est donc probable qu’au moins un grain de vérité réside au fond de cette histoire. Certains disent que l’île abrite des dieux irlandais, d’autres croyaient qu’elle était habitée par une civilisation avancée. Bien qu’aucun enregistrement moderne ne rappelle Hy-Brasil, et qu’il n’apparaisse pas sur les cartes marines, il y a un événement dans l’histoire récente qui y fait directement référence.

Dans ce que l’on appelle « l’incident de Roswell en Grande-Bretagne », un responsable militaire a reçu les coordonnées de Hy-Brasil de la manière la plus étrange.

Après qu’un engin bizarre ait été vu à l’extérieur d’une base militaire américaine dans la forêt de Rendlesham, au Royaume-Uni, à proximité d’une installation nucléaire, le sergent Jim Pennistone a poursuivi son enquête et a en fait découvert une soucoupe volante. En le touchant, un message télépathique composé de 16 pages de code binaire a été imprimé dans son esprit.

Après que Penniston ait traduit le code dans les années qui ont suivi, il a trouvé diverses coordonnées envoyées à des lieux emblématiques tels que la pyramide de Gizeh et les lignes de Nazca.

Ce qui est plus particulier, c’est que le haut et le bas de la transcription commençaient par les coordonnées d’Hy-Brasil, ou du moins l’endroit auquel se réfèrent communément les marins à travers les âges. Une année d’origine inexpliquée de 8100 faisait également partie du message décodé.

Il existe divers graphiques révélant le mystérieux Hy-Brasil, mais comme aucune preuve récente de son existence n’a été trouvée récemment, les historiens traditionnels se réfèrent à ce cas comme une erreur d’identité ou de localisation.

D’autres cartographes passionnés font allusion à ce que Hy-Brasil aurait pu être ce qu’on appelle le banc de Porcupine, une île découverte en 1862 qui ne s’est fait remarquer que lorsque les marées étaient extrêmement basses. Certains historiens font allusion à la fin de la dernière période glaciaire, lorsque le niveau de la mer dans le monde était beaucoup plus bas.

Dans ce cas, il est possible que Hy-Brasil ait été un rappel d’un lieu mythique réel qui a survécu à l’épreuve du temps à travers ceux qui l’ont vivement rappelé, une génération après l’autre.

Quoi qu’il en soit, le puzzle de cette île légendaire intriguera davantage ceux qui cherchent à en savoir plus sur notre passé ancien, car il pourrait être un rappel d’une version historique alternative du monde dans lequel nous vivons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *