Top 4 Des Documents Gouvernementaux Sur Les Ovnis : Est-Ce La Preuve Que Les Extraterrestres Sont Réels ?

Le gouvernement a toujours eu une position à long terme de nier la connaissance de l’existence d’extraterrestres ici sur Terre ou ailleurs. En raison de la Freedom of Information Act, il semble qu’ils mentent et se contredisent.

Au cours des soixante-dix dernières années, les gouvernements du monde ont enquêté sur les soucoupes volantes, les ovnis et les extraterrestres visitant la Terre et certaines de ces enquêtes ont révélé des preuves intéressantes.

Les gouvernements ont toujours utilisé la sécurité nationale comme un moyen de dissimuler des informations dont ils ne veulent pas que le public soit au courant, mais parfois des documents et des preuves passent entre les mailles du filet et le public apprend la vérité.

Numéro 4 – Dossier USAF : OVNI radar et visuel 1966

Un OVNI interrompait le contact radio sur une base de missiles dans le Dakota du Nord alors qu’il planait près de là pendant environ 15 minutes, puis tirait jusqu’à 100 000 pieds selon les rapports radar. Une équipe d’intervention a été déployée pour abattre l’engin lorsqu’il a plongé puis a atterri à 10 à 15 milles de la base.

Lorsque l’équipe de frappe a de nouveau essayé d’intercepter, elle a perdu le contact radio et l’OVNI rougeoyant a décollé. Ils ont rapidement dû annuler la recherche car elle avait disparu.

Bien qu’ils ne mentionnent jamais dans ce rapport quel type d’avion est l’OVNI, ils ne l’attrapent jamais et il manœuvre selon des schémas associés aux soucoupes volantes (tels que le vol stationnaire puis le décollage) ainsi que coupe leur contact radio. Aucun avion terrestre à l’époque ne pouvait s’approcher de ces manœuvres.

Numéro 3 – Dossier de l’USAF : Rapport sur l’observation d’un pilote de chasse F-51 1951

Le 9 juillet 1951, un pilote expérimenté venant de la base aérienne de Lawson en Géorgie a rencontré un OVNI en forme de disque de 10 à 15 pieds qui a manœuvré près de lui.

Le pilote était très proche de l’OVNI et l’a décrit comme ayant des bords arrondis, tournant dans le sens des aiguilles d’une montre et n’émettant aucune traînée de vapeur. L’OVNI était aussi près que 300 pieds de son avion et à un moment donné il a volé sous lui et à ce moment il a ressenti ce qu’il a décrit comme une bosse.

Numéro 2 – Dossier USAF : Le General Twining Memo de 1947

Le général Nathan Farragut Twining de l’armée de l’air, qui devint plus tard le chef d’état-major de l’armée de l’air des États-Unis, a écrit dans une note de service que les soi-disant «soucoupes volantes» qui étaient signalées dans tout le pays étaient en fait réelles et devraient faire l’objet d’une enquête.

Dans son rapport, il déclare : « C’est l’opinion que le phénomène rapporté est quelque chose de réel et non de visionnaire ou de fictif. Il y a des objets approchant probablement la forme d’un disque, d’une taille si appréciable qu’ils semblent être aussi gros qu’un avion construit par l’homme.

« Les caractéristiques d’exploitation signalées telles que les taux de montée extrêmes, la maniabilité et l’action qui doivent être considérées comme évasives lorsqu’elles sont aperçues ou contactées par un avion et un radar amis. »

Le mémo poursuit en énumérant une description plus détaillée de ce à quoi ressemblent les soi-disant «soucoupes volantes».

Numéro 1 – Dossier du FBI : Guy Hottel Roswell Crash était des extraterrestres

Il s’agit d’un fichier directement du FBI qui indique clairement que le crash à Roswell NM était un OVNI et qu’il y avait effectivement des extraterrestres à bord. En fait, selon ce document, il y avait trois soucoupes volantes et chacune contenait trois extraterrestres décédés.

« Un enquêteur des Forces aériennes a déclaré que trois soi-disant soucoupes volantes avaient été récupérées au Nouveau-Mexique. Ils étaient de forme circulaire avec des centres surélevés, d’environ 50 pieds de diamètre. Chacun était occupé par trois corps de forme humaine, mais mesurant seulement trois pieds de haut, vêtus d’un tissu métallique d’une texture très fine. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *