Ksar de Draa : La mystérieuse ancienne forteresse au milieu du désert

Cette tour reste un mystère historique. Construit au milieu d’un océan de dunes de sable du désert du Sahara, au milieu de nulle part, le Ksar du Draa n’a jamais livré ses secrets. Il est situé à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Timimun.

En quel siècle ou année a-t-il été construit ? Comment a-t-il été construit ? De qui? Et pourquoi?

Aucune réponse confirmée, seulement de vagues spéculations. Même dans les écrits anciens des peuples indigènes de la région, il n’y a aucune référence historique à cette forteresse.

Le ksar du Draa se dresse majestueusement au milieu d’un océan de dunes. Il a une forme circulaire caractéristique, se dresse au milieu du désert et son histoire s’est perdue au fil des siècles.

Visiter ce ksar n’est pas une tâche facile sans l’aide de guides experts. Cependant, comme vous pouvez l’imaginer, une fois atteint, sa vue et l’exploration de ses environnements doivent être une expérience indescriptible.

Même les habitants ne sont pas en mesure de fournir des informations sur cette structure très particulière, la seule nouvelle qui s’y rapporte est que pendant un certain temps, elle a été occupée par les juifs de la région de Timimoun.

Mais à quelle période précise ? Quel usage en ont-ils fait ? Était-ce vraiment un château fort ou pouvait-il s’agir d’un poste militaire ou même d’une prison ? Ou est-ce un caravansérail ?

Malheureusement, ce qui reste de sa structure n’est pas très utile pour comprendre sa fonction d’origine. Un mur circulaire, d’environ deux mètres de haut, entoure le ksar vers l’extérieur.

Il s’agit également d’une enceinte circulaire, constituée d’une double paroi, l’extérieure en pierres liées avec de l’argile et l’intérieure en argile seule. Elle dispose d’un accès unique au nord, et une série de pièces sur trois niveaux se développe entre les deux murs.

L’absence d’escaliers apparents permet d’émettre l’hypothèse qu’il y en avait des intérieurs qui permettaient d’accéder aux différents étages. Une autre particularité réside dans le fait qu’il n’y a pas de pièces communicantes et même pas de fenêtres donnant sur l’extérieur.

A ce jour la fonction de cet édifice reste un véritable mystère. Sa particularité a évidemment conduit à la formulation des hypothèses les plus disparates, mais à la diffusion de légendes singulières liées à ce lieu si particulier.

Parmi les plus récentes figure celle d’une équipe américaine (d’universitaires ?) arrivée à Timimoun dans les années 1980. Celui-ci recruta les meilleurs guides de la région, rassembla du ravitaillement et pénétra dans l’Erg de Tinerkourk. Après avoir traversé la mer de dunes, l’expédition atteint le mystérieux bâtiment.

Les Américains ont demandé aux guides de les laisser tranquilles et de les récupérer au bout d’une semaine. Personne ne sait ce qu’ils ont cherché dans le ksar ni même ce qu’ils ont finalement trouvé à l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.